Brèves

Bilan de l’opération de sécurité routière « Téléphone-Ceinture »

 
 
Bilan de l’opération de sécurité routière « Téléphone-Ceinture »

Une opération de prévention routière contre l’usage du téléphone au volant et le non-port de la ceinture de sécurité s’est déroulée ce lundi 7 septembre 2015 entre Lons-le-Saunier et Poligny.

Nacer MEDDAH, préfet de la région Lorraine, préfet de la zone de défense et de sécurité Est, préfet de la Moselle, a décidé de coordonner une opération de sécurité routière de grande ampleur sur l’ensemble des 18 départements de la zone de défense et de sécurité Est le lundi 7 septembre 2015.

Dans le département du Jura, les forces de l’ordre ont contrôlé 277 véhicules permettant de relever un nombre total de 29 infractions dont 4 non-ports de ceinture de sécurité, 14 utilisations de téléphones portables et 11 autres infractions.

Parmi les comportements à risque générateurs d’accidents, l’utilisation du téléphone portable est un phénomène récurrent. Le non-port de la ceinture de sécurité, tant par le conducteur que par les passagers est, quant à lui, un comportement aggravant en cas d’accidents.

Face à ce constat, cette opération a été menée dans la perspective d’une prise de conscience collective et individuelle incitant au respect de la réglementation en vigueur.

Pour rappel :

Le port de la ceinture est obligatoire pour tous, sur tous les trajets, pour le conducteur et les passagers d’un véhicule, en ville comme en rase campagne. En France, chaque année, 350 vies pourraient être sauvées si la ceinture de sécurité était bouclée systématiquement à l’avant et à l’arrière. Rappelez-vous que dès 20 km/h, un choc subi sans ceinture peut être mortel.

Le non-port de la ceinture de sécurité entraîne :

  • une amende forfaitaire de 135 € ;
  • un retrait de 3 points du permis de conduire.

Téléphoner en conduisant détourne obligatoirement l'attention et l'usage du téléphone portable au volant multiplie par 3 le risque d'accident

L'usage d'un téléphone tenu en main en conduisant est interdit. Est également interdit, au 1er juillet 2015, le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité. Cela interdit notamment les oreillettes permettant de téléphoner ou d’écouter de la musique.

Conduire avec un téléphone à la main ou en portant à l'oreille un dispositif audio de type écouteurs, oreillette ou casque est passible :

  • d’une amende forfaitaire de 135 € ;
  • d’un retrait de 3 points du permis de conduire.