Biosécurité en élevages avicoles

 

Mesures de biosécurité en élevages avicoles

La filière avicole a été confrontée à une crise sans précédent due à la présence du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), principalement dans la filière palmipèdes gras, chez qui la maladie ne s’exprime pas ou très peu alors qu’elle peut entraîner de très fortes mortalités chez les autres espèces (poules, poulets, pintades...).
 
 Depuis l’apparition des premiers cas en 2015, de nombreux foyers ont été mis en évidence dans plusieurs départements du Sud-Ouest de la France. L’étendue de ces foyers a conduit à délimiter une zone de restrictions qui a inclus l’essentiel de la production de palmipèdes gras.
 
Afin de prévenir toute nouvelle épizootie d'une telle ampleur, le ministre chargé de l'agriculture a décidé de la mise en œuvre de mesures de biosécurité dans l'ensemble des exploitations de volailles et d’autres oiseaux captifs de France.
 
Ces mesures sont définies par l’arrêté du 8 février 2016, entré en vigueur le 1er juillet 2016.
 
Elles s'appliquent non seulement aux éleveurs professionnels, mais à tout autre détenteur amateur de volailles ou d'oiseaux.

La découverte de nombreux cas d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) chez des oiseaux sauvages et d’élevage dans certains pays européens, puis en France, a conduit à relever depuis le 5 décembre 2016 le niveau de risque épizootique en France, désormais considéré comme « élevé » sur tout le territoire métropolitain.

Désormais, les mesures suivantes s'appliquent, destinées à éviter l'installation du virus IAHP sur notre territoire et protéger les élevages contre le risque qu'il représente :

  •  confinement des volailles et oiseaux ou à défaut pose de filets permettant d'empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages. Des dérogations peuvent être accordées par la DDCSPP dans certaines conditions sous réserve de validation du plan de biosécurité par une visite du vétérinaire sanitaire (à la charge de l’éleveur).formulaire de demande de dérogation et  formulaire de visite vétérinaire  . Aucune dérogation n'est possible pour les élevages non commerciaux (basses cours, oiseaux d''agrément) ;
  • surveillance clinique quotidienne et déclaration immédiate de toute situation anormale à un vétérinaire ;
  • interdiction des lâchers de gibiers à plumes.

 Pour en savoir plus : 

- Téléchargez l’affiche destinée aux basses-cours ici

- Téléchargez l’affiche concernant les mesures liées à la chasse ici 

- Téléchargez la plaquette biosécurité en élevage avicole ici 

- Téléchargez la plaquette biosécurité basses-cours du Jura ici 

- Téléchargez la plaquette actualisée sur la biosécurité des basses-cours:

> Plaquette_biosecurite_basses-cours_Jura_v2 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,15 Mb

- Téléchargez l’arrêté du 8 février 2016 ici

- Téléchargez les fiches pédagogiques de l'ITAVI :  http://influenza.itavi.asso.fr/

A lire dans cette rubrique